ACTU MUSICALE // Kamaal Williams DJ-Kicks EP

Si vous avez la chance de fréquenter l’illustre collectif Haya vous devez sûrement savoir qu’un événement traumatique l’a profondément meurtri il y a déjà plus de deux ans. La séparation du duo Yussef Kamaal, auteur d’un unique album mémorable et d’une tournée électrique laissa plusieurs d’entre nous au bord du gouffre, abandonnés et sonnés à l’idée d’un tel manque.
Loin de nous l’envie de ressasser ce moment décisif pour les adultes désabusés que nous sommes devenus par la suite mais les quelques tweets et rumeurs disséminées depuis par les deux parties n’ont pas arrangé la cicatrisation de nos plaies encore fraiches.
Jamais consolés nous avons guetté les diverses productions et apparitions des deux comparses Yussef Dayes et Henry Wu désormais connu sous le nom de Kamaal Williams.

Mais puisqu’après la tristesse intervient toujours la colère (selon une coach en rupture amoureuse dénichée en ligne), un débat décisif à l’allure de joute musicale à fait son apparition au sein du collectif : qui de Yussef ou de Kamaal est le plus talentueux ?
Vaste question plus ou moins malsaine selon les points de vue et à laquelle nous éviterons de répondre au risque de se faire blacklister de la newsletter Brownswood.
Toujours est-il que certains d’entre nous pensaient détenir la clé au vu de la maigre production du batteur comparé à l’intense activité du pianiste. L’album de Kamaal Williams était quoi qu’on en dise franchement à la hauteur et les premiers lives de la formation particulièrement jouissifs.
À l’inverse Yussef Dayes semblait invisible, tout juste une captation studio pour nous rappeler son existence.

Mais à l’automne dernier la situation finit par s’inverser. Plusieurs apparitions surprises de Dayes s’enchaînent de Londres à Paris puis marquent la distance avec son ex-comparse lorsque nous le voyons s’épuiser à reproduire une magie improvisée qu’il n’arrivera plus à attraper sur la scène du Worldwide. D’autres concerts confirment la tendance malgré les sorties toujours excellentes.

L’annonce d’un DJ Kicks par Kamaal Williams nous sorti de la torpeur et nous fit imaginer un nouveau rebondissement.
Notamment grâce à cet EP en forme d’amuse bouche qui nous avait franchement fait croire à un retour en grâce en combinant un enregistrement live et trois nouveautés tout aussi excitantes.
Que nenni, la compilation finale tout juste sortie est décevante en tous points. En une phrase et pas plus pour éviter d’être acerbe : l’absence de technique et de linéarité est parfois excusable au profit d’une sélection hors du commun allant piocher dans des répertoires rares et oubliés, c’est malheureusement loin d’être le cas ici.

On se consolera donc avec ces quatre titres originaux écoutables ici qui nous rappellent à la virtuosité aléatoire du londonien. On le pensait meilleur DJ qu’improvisateur, il se révèle finalement un producteur de talent, ce qui n’est pas la moindre des qualité à l’ère des slashers médiocres.

PS : Yussef on t’attend ! <3

Piste favorite : Wivout U – Henry Wu
Ron ID.

Suivez Haya Music sur SpotifyYouTube et Deezer.